Pour choisir le chien qui vous convient

Saviez-vous que la Fédération Cynologique Internationale avait reconnu  344 races de chien ?
Il existe donc un large choix concernant le choix de votre futur compagnon sans compter les races non reconnues et les mélanges.

Assez souvent, on aura tendance à choisir un chien pour ses caractéristiques esthétiques.
Mais il est pourtant important de se renseigner avant tout sur le caractère général de la race ou du mélange.

Après la race il faudra également analyser la souche. Car dans une même race il existe différentes souches.

Exemple : il existe des Border Collie de souche « Beauté » (les géniteurs sont sélectionnés pour leurs résultats en exposition canine de beauté) et des Border Collie de souche « Travail » (souvent travail en troupeaux ou agility pour cette race).
Et c’est le cas pour beaucoup d’entre elles  (avec des spécificités de travail différentes en fonction de chaque race).

Pourquoi est-ce important de se renseigner sur la race et la souche ?

Et bien parce que si les chiens ont été sélectionnés par exemple pour rassembler des troupeaux ou être sur le « qui vive » pour les protéger des prédateurs, cela risque parfois de poser problème si vous mettez ce même chien au milieu d’une famille avec des enfants s’il ne peut répondre à ses besoins de dépense physique et mentale.
Le chien pouvant développer des comportements inadaptés ou même des « T.O.C »
Ex: une envie soudaine de vouloir « rassembler » les enfants, de surveiller, voire aboyer sur tous les passants, l’envie irrépressible de courir après son ombre, sa queue, les chats etc.
Un chien qui ne répond pas à ses besoins (besoins souvent exaspérés par la sélection dans un but bien précis) sera malheureux et risque de développer des troubles du comportement.
Vous trouverez des races sélectionnées pour leurs aptitudes à la chasse, à rapporter, au mordant, à la nage, à la course, à reconnaître des odeurs, etc. Mais également des races sélectionnées dans un but de compagnie ou d’envie de faire plaisir à son maitre.
Le fait de savoir quelle est la visée de l’éleveur que vous contacterez vous donnera des indices précieux, que nous pourrons analyser ensemble, quant au futur caractère de votre chiot (énergie, tempérament, atavisme, etc.) qui devra correspondre avec votre mode de vie.
La génétique et le caractère des parents, ancêtres et/ou descendance issue de ce mariage nous donnera également des informations précieuses quant aux potentiels caractères des futurs chiots de la portée. Des études nous révèlent que beaucoup de tares même comportementales sont bien souvent génétiques et que l’environnement ne fait que révéler ou non des problématiques existantes. Les TOC par exemple sont un problème génétique souvent révélé par une dépense énergétique et mentale insuffisante.
Il sera également important de rencontrer la mère des chiots avant de choisir la portée, le mimétisme étant très important chez le chien, les chiots copieront beaucoup leur mère.
Vous avez également la possibilité de recueillir un chien adulte, si c’est le cas, il vous faudra un maximum d’informations si vous voulez savoir au mieux à quoi s’attendre.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !

La pension éducation VIP

La pension éducation « VIP » est le meilleur moment pour améliorer ou commencer une obéissance, pour régler des problématiques ou même apprendre la propreté.

Notre petite pension familiale est accessible sur réservation préalable pour week-end, vacances ou séjour éducatif avec des séances quotidiennes adaptées aux besoins et des sorties éducatives.

Service exclusif sous réserve de disponibilité, peu de places disponibles, afin de s’en occuper au mieux et de manière individuelle.

Voici la liste non exhaustive de ce qui peut être travaillé durant la pension éducation :

Correction de comportements :

  • Apprendre la propreté
  • Apprendre à ne pas sauter
  • Apprendre à ne pas tirer en laisse
  • Apprendre à ne pas monter dans le canapé
  • Apprendre un « refus d’appât »
  • Apprendre à ne pas trop aboyer
  • Apprendre à rester seul sans que ce ne soit un problème
  • Corriger des problèmes d’agressivité

Obéissance :

  • Apprendre ou améliorer la marche aux pieds
  • Apprendre ou améliorer l’assis
  • Apprendre ou améliorer le reste assis
  • Apprendre ou améliorer le couché
  • Apprendre ou améliorer le reste couché
  • Apprendre ou améliorer le rappel
  • Apprendre ou améliorer la marche aux pieds avec difficultés (autres chiens, animaux, obstacles, bruits, etc.)
  • Apprendre ou améliorer la marche aux pieds sans laisse
  • Apprendre ou améliorer la marche aux pieds sans laisse avec difficultés

Socialisation* et habituation :

  • Avec d’autres chiens (de tous types et de toutes sortes)
  • Avec d’autres espèces (chats, chevaux, ânes, vaches, moutons, lapins, poules, etc.)
  • Avec l’espèce humaine (tous types de profils différents)
  • A tous types d’objets et de bruits (véhicules, bruits d’orages, feux d’artifices, etc.)
  • Habituation aux transports (bus, tram, voiture, etc.)

* une bonne socialisation doit normalement être faite avant 6 mois, après ce cap il ne s’agira plus que d’habituation.

Ou toute autre demande particulière.

À vous de choisir ce qui sera travaillé pendant son séjour.

Afin d’optimiser les résultats il sera important de faire quelques séances avant, de manière à faire perdurer les résultats chez vous, sauf pour la socialisation, l’habituation et l’apprentissage de la propreté qui peuvent être faite sans séance au préalable.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !

Pour qu’il vous écoute en toute situation

Une bonne obéissance c’est une obéissance sur laquelle on peut vraiment compter, en toute situation.
Pour que votre chien soit à votre écoute, même quand c’est très difficile…

Pour sa sécurité et la vôtre, nous pourrons vous permettre d’acquérir une obéissance sur laquelle vous pourrez compter.  Quels que soient les événements et en toutes circonstances.
C’est ce que vise la méthode que nous vous proposons.
Pour commencer, il vous faudra demander des choses moins difficiles et si c’est encore trop dur, il faudra les remplacer par des choses accessibles au chien, tout en augmentant la difficulté de manière progressive et adaptée.

Nous vous apprendrons à évaluer vous-même le niveau de votre chien ce qui vous apprendra à ne pas le mettre dans des situations d’échecs.
Nous augmenterons progressivement le niveau de difficulté qui se rapprochera de plus en plus de celui que vous rencontrerez en rue ou ailleurs. Les exercices que nous vous proposerons seront adaptés à votre visée, à vous, et à votre chien.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !

Pour stopper ou éviter toute agressivité

L’agressivité chez le chien vient au départ presque toujours d’une peur, il existe différents types d’agressivité :

  • l’agressivité maternelle,
  • l’agressivité territoriale,
  • l’agressivité protectrice, (protection de ressources)
  • l’agressivité redirigée,
  • l’agressivité par instinct de proie,
  • l’agressivité due à la sexualité,
  • l’agressivité due à une douleur physique,
  • l’agressivité par peur …

Toutes ces agressivités sont les « pourquoi » l’agressivité s’est déclarée et bien souvent ses processus sont ensuite conditionnés mais ne sont pas une fatalité et donc se travaillent.
Le secret sera d’identifier la cause de l’agressivité et d’ensuite la travailler, de faire des habituations positives ou des contres-conditionnement. D’apprendre à votre chien à réagir autrement dans telles ou telles situations.
Si le problème présente un réel danger immédiat ou est pathologique il devra également être présenté à votre vétérinaire ou un vétérinaire comportementaliste.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !

Arrivée de Bébé dans la famille

L’arrivée de Bébé à la maison va créer de gros chamboulements qui ne laisseront certainement pas votre chien indifférent…
Certaines choses qu’il pouvait faire avant, avec les « grands », ne sont pas toujours adéquates avec un enfant…

Et il est préférable que tous ces changements, ces adaptations se règlent avant l’arrivée de l’enfant, afin que le chien ne fasse pas le lien entre son arrivée et toutes ces nouvelles règles…

Il sera utile de tester certaines réactions de votre chien en mettant, par exemple, des bruits de bébés, des cris, en le manipulant comme un bébé pourrait le faire avec lui, etc.

Cherchez à voir si à aucun moment le chien n’a des réactions de jalousie ou de peur.

Apprenez-lui la patience et à attendre son tour, il passera parfois au second plan et ne doit pas le prendre comme une punition.
Nous pourrons vous donner une série d’exercices ainsi qu’une série d’outils qui vous aideront à ce que les choses se passent au mieux, pour Bébé et votre chien.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !

Pour faire cesser les aboiements intempestifs

Il faut savoir que certains chiens étaient au départ « programmés » pour aboyer, certaines races étaient sélectionnées pour protéger des troupeaux, des villages et aboyer pour mettre les prédateurs en fuite, d’autres pour la chasse où là aussi les aboiements avaient (ou ont toujours) leur utilité.

Aujourd’hui si les chiens ne sont plus gardiens de troupeaux et ne doivent plus éloigner les loups, leurs aboiements intempestifs peuvent devenir très dérangeants pour l’environnement immédiat et le voisinage.

Les aboiements peuvent être du à une ou plusieurs raisons : 

  • peur des étrangers
  • hyper attachement 
  • colère due à votre départ
  • simple ennui, etc.

Il sera important de déterminer ensemble la cause des aboiements et d’ensuite engager un travail sur la cause de ceux-ci.

Comme pour beaucoup de problématiques, la détermination du maître et le type d’environnement qui déclenche les aboiements aura un impact direct sur l’efficacité du travail. Il existe aussi l’effet de meute, s’il y a plusieurs chiens ce sera plus difficile, et enfin, il faut savoir qu’il y a des races qui aboient plus que d’autres. Avec le comportementaliste, ce problème peut souvent être réglé en quelques séances. À condition que le maître soit déterminé.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !

Pour éviter toutes destructions ou bêtises à la maison

« Mon bébé chien fait plus de bêtises qu’un bébé humain !? » Il est vrai que tout bon chiot qui se respecte, ça fait pipi, ça fait du bruit, et ça détruit… j’en passe et des meilleures bien sûr !
Un chiot qui mordille c’est un peu comme un bébé qui mets tout en bouche, à un certain âge c’est presque impossible à empêcher du coup il faudra réorienter !
Il ne vous viendrait jamais à l’idée de laisser bébé sans surveillance dans la maison ?

Et bien avec votre chiot ça devrait être pareil… Et oui, ne serait-ce que pour un temps, car cette petite boule de poils est capable de bien des dégâts pour son environnement mais aussi et surtout pour sa petite santé ! (Ingurgitation de médicaments, produits dangereux, objets de la vie de tous les jours avec lesquels il pourrait s’étouffer, arrachage de fils électriques, etc.)

Je conseille très souvent d’aménager un espace sans dangers pour les premiers mois de vie du chiot. Il en va de sa sécurité car les accidents domestiques sont la première cause de mortalité chez les jeunes chiens. Et en bonus, cela vous aidera également pour l’apprentissage de la propreté. Cet espace peut être une petite pièce, un parc ou encore une cage mais vous ne pourrez alors pas le laisser plus de quelques heures dedans. Raison pour laquelle je préfère vraiment le parc. Dans cet espace je vous conseille de faire ce que l’on appelle de l’enrichissement, c’est très important. Le but est que votre chiot apprécie cet espace et qu’il ne serve absolument pas de lieu de punition. Vous pourrez donc y mettre des jeux d’intelligence, de mastication, tapis de léchage, de recherche et j’en passe.
Très souvent les chiots et même les chiens adultes détruisent parce qu’ils s’ennuient, en effet dans la nature la plupart des animaux dépensent le plus clair de leur énergie pour trouver leur nourriture ce qui n’est évidement plus le cas en captivité. Cela cause un trop plein d’énergie que le chiot/chien doit évacuer. Plus vous lui proposerez des activités positives moins il lui restera d’énergie pour détruire votre habitation. Parce qu’un chien fatigué est un chien heureux. Beaucoup d’activités comme la mastication fatiguent beaucoup plus le chien qu’une simple promenade ce qui est une information précieuse avec des chiots puisqu’ils ne peuvent pas promener longtemps.
Sachez que pour la majorité des chiens la destruction ne dure que les premiers mois. Nous pouvons vous aider à trouver les bonnes solutions, et vous aider à passer cette période sensible de la façon la plus sereine possible.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !

Pour qu’il ne fasse plus pipi partout

L’apprentissage de la propreté peut souvent être une étape difficile à passer et on peut parfois, avec certains profils, arriver à ce qu’elle ne soit toujours pas acquise à l’âge adulte.
Attention : En tout premier lieu, il est important de pouvoir exclure tout problème physiologique, ce qui devra se faire avec votre vétérinaire.

Une fois que l’on est sûr que le problème est bien comportemental, il faudra identifier si nous sommes dans une problématique de marquage, si elle est elle l’expression d’un mécontentement de la part de l’animal ou si le chien n’a simplement pas encore bien appris à faire ses besoins systématiquement dehors.

Parfois le simple fait de réduire l’espace où il se trouve en votre absence pourra suffire car peu de chiens auront envie de salir l’endroit où ils dorment.

Si ce n’est pas le cas, nous pourrons discuter ensemble d’autres solutions et trouver des techniques qui vous permettront d’enrayer et de corriger le processus.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !

Pour qu’il s’entende avec Félix et Minou

La socialisation avec l’espèce féline fait partie de la socialisation* Inter-spécifique : c.-à-d. que votre chiot rencontre toutes sortes d’animaux d’une autre espèce et qu’il ait de bons contacts avec eux afin qu’il n’en ait pas peur et qu’il apprenne que ce ne sont pas des proies à pourchasser.
* sachez qu’une bonne socialisation doit normalement être faite avant 6 mois environ à cet âge le cerveau de votre chiot est comme une éponge, après ce cap il ne s’agira plus que d’habituation. Le processus prendra beaucoup plus de temps et sera beaucoup moins efficace.

Si toutefois votre chien est déjà adulte au moment de lui présenter les chats, il faudra le faire très progressivement, les surveiller et ne pas les laisser trop vite sans surveillance le chat pouvant vite griffer votre chien et lui pouvant développer un instinct de proie qui le pousserait à poursuivre, voire à attraper le chat… il s’agira alors de lui interdire cet instinct de poursuite qui pourrait très vite dégénérer.

Le chat est un animal plus territorial que le chien. Dans un premier temps il sera important de lui préserver un espace auquel le chien n’aura pas accès pour que le chat se sente en sécurité. Je conseille souvent de placer par exemple une barrière pour enfants entre deux pièces, ainsi les deux animaux pourront se sentir mais également se voir et s’habitueront l’un à l’autre progressivement. NB : La devise du chat c’est « Voir sans être vu » s’il est stressé a la venue du chien préparez lui des cartons en hauteur avec juste quelques ouvertures pour qu’il se sente en sécurité.
Nous pouvons vous aider à fluidifier les contacts entre les deux espèces, soit à mettre un interdit en place si cela s’avère nécessaire. *J’ai également fait une courte formation en comportementaliste coach en comportement du chat afin d’avoir un maximum d’outils pour vous aider au mieux dans ce contexte également.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !

Pour qu’il ne saute plus sur les visiteurs

« Un chien qui saute sur vous ou vos invités n’est évidement pas un mauvais chien ». Cela montre au contraire qu’il est ouvert et qu’il a un bon contact avec l’humain et c’est souvent, pour lui, une manière d’entrer en contact, de demander de l’attention, même si cela n’excuse en rien « la manière », qui souvent n’est pas appropriée… et que l’on peut donc travailler.

En sautant, même avec les meilleures intentions du monde, « pour dire bonjour » le chien peut provoquer de réels désagréments, voire problèmes, qui seront proportionnels à sa taille, puissance et morphologie, surtout en présence d’enfants ou de personnes fragilisées…
Commencez tout d’abord par ne surtout pas encourager ce comportement, si quand votre chien vous saute dessus (pour vous demander de l’attention) vous le caressez ou lui parlez vous récompensez ce comportement et l’encouragez donc à recommencer.

Nous pouvons vous apporter des techniques et des outils adaptés à vous et à votre mode de vie afin que vous puissiez avoir des résultats le plus rapidement possible et de lui apprendre vos règles de bienséance.

Des questions ?

Vous avez des questions sur nos services ou sur le comportement de votre chien ?

Contactez-nous !